Monsieur le Maire,

 
La démocratie est une belle forme d’organisation sociale quand elle peut s’exprimer librement pour donner la primeur à l’intérêt général, quand elle n’est pas prisonnière de considérations matérielles voire matérialistes, quand elle se libère d’attachements sentimentaux, affectifs, d’intérêts personnels, voire individualistes. J’espère qu’à partir d’aujourd’hui que la démocratie va respirer un peu mieux à Lamentin, et que ce conseil municipal qui avait été transformé en chambre d’enregistrement redeviendra un lieu d’expression libre, qu’on entendra plus d’injonction de se taire envers aucun autre conseiller municipal. Je pense qu’à partir de ce soir que certaines peurs s’estomperont, que les menaces disparaitront, que les mépris  se tairont. Il est grand temps que l’opacité laisse place à la transparence, que la gabegie laisse place à la gestion responsable, que le délitement laisse place à la construction et  à l’organisation. L’éthique a une chance à partir de maintenant à commencer à rimer avec politique de manière positive.

527698_114289622043479_1091300152_n

En ce qui nous concerne, nous Lamentin Autrement, cela fait quelques temps que nous  avions constaté que les valeurs que je viens d’énoncer avaient disparues de cette salle de délibération, nous n’y trouvions plus notre place, nous ne pouvions pas nous faire caution, voire complices par notre présence de ce que nous avons toujours condamnés en politique. Trop de faits graves se sont produits au Lamentin dans le silence le plus complet du conseil municipal, ce conseil municipal n’était plus seulement une chambre d’enregistrement, mais un lieu d’assassinat de la démocratie, de bâillonnement, du camouflage et du travestissement de la vérité.
Des conseillers municipaux issus de la majorité, ne pouvant plus supporter la souffrance, le mensonge, le mutisme, le déni de démocratie, ont levé la tête pour refaire de cette espace un lieu de liberté de parole et de pensée, pour donner à l’action municipale toute sa transparence, comme le prévoit le CGCT. Nous ne pouvions que nous associer à cette démarche.
Nous sommes cohérents, nous avons une orientation politique, nous défendons des valeurs et des principes sur lesquels nous  nous sommes engagées aux élections vis-à-vis de la population, nous les respectons. Vous vous êtes écartés monsieur le maire des principes relevant de la négociation qui nous avait réuni  sur une même liste en 2008.
Considérant  votre mise en examen avec  liberté sous caution et contrôle judiciaire,
Considérant  le doute régnant désormais sur votre probité compte tenu de la lourdeur des charges retenues,
Vous avez le devoir de rendre compte devant le conseil municipal, vous ne l’avez jamais fait.
En tant qu’élus responsables, redevables devant la population, nous avons arrêté de  vous accorder notre confiance pour mutisme et absence d’explications devant le conseil municipal, concernant les lourdes charges qui vous sont reprochées par la justice.
Afin de protéger notre population contre les décisions arbitraires contraires à ses intérêts
Afin de sauvegarder le foncier lamentinois et d’empêcher sa dilapidation
Afin de maitriser la dépense budgétaire et de mettre fin aux futilités, particulièrement les voyages et les fêtes
Afin de mieux contrôler les contrats, les conventions, marchés publics, et achats de tout genre
Afin de mieux contrôler la procédure des emprunts
Afin de contrôler les honoraires et frais des avocats, huissiers de justice, notaires, experts et avoués engagés par la commune
Afin de mieux défendre devant la justice les intérêts de la collectivité
Afin de contrôler l’utilisation et les éventuelles aliénations  des biens mobiliers et immobiliers de la commune
Nous voterons pour le retrait de la délégation générale donnée au maire en application de l’article L2122-23 du CGCT.