Le Conseil Municipal de Lamentin s’est réuni le 1er janvier 2013.

Ont été voté :

-        La modification d’une délibération du 30 mai 2012 concernant le déplacement d’une délégation d’athlètes du Stade Lamentinois au meeting de l’Association La Cigogne au Lamentin Martinique

-        La modification de la délibération du 21 juin 2012 concernant la prise en charge des frais de séjour des élèves de l’école de musique en République dominicaine.

-        La construction de la station d’épuration de La Rosière.

Le maire a retiré une décision modificative du budget de 2012, prétextant que nous n’étions plus dans les délais pour modifier le budget de 2012. Jocelyn SAPOTILLE lui a signalé qu’il faisait une erreur de droit, que nous avions jusqu’au 21 janvier 2013 pour opérer les modifications budgétaires. Malgré les applaudissements de ses supporters et ses propos ironiques, à la lecture du CGCT article L1612-11 il n’a pu que constater son erreur. En lui rappelant les propos ironiques et désobligeants qu’il a tenus, Jocelyn SAPOTILLE lui affirma que personne n’a la science infuse et que tout le monde peut se tromper. Pour le bon déroulement de la séance nous avons accepté le retrait, puisque nous n’avions pas l’intention de valider ce point.

L’organisation de la semaine de la Dominique réalisée entre le 3 et le 7 décembre 2012 a été rejetée une nouvelle fois. Ce point avait déjà reçu un vote négatif le 4 décembre 2012. Sans délibération du Conseil Municipal le maire a organisé cette manifestation et engagé 115000 euros en festivités. La mairie de Lamentin ne paiera pas les factures et cette affaire va se régler devant les tribunaux.

Les autres points (orientations du schéma d’adduction d’eau potable, mise en enquête publique du projet de zonage d’assainissement) ont été rejetés faute de documents pour voter en personne informée et avertie. Il est demandé au maire de représenter les dossiers avec concours d’experts et sans engagement financier de la commune, compte tenu des imprécisions qui existent encore dans la présentation de ces dossiers.

Les conseillers municipaux de l’opposition ont été particulièrement chahutés et injuriés par les partisans du maire, Jocelyn SAPOTILLE a été à plusieurs reprises traités de chien et de vermine, mais cela ne nous fait pas peur, nous sommes là pour travailler et nous continuerons à le faire dans l’intérêt du peuple.