Ravine chaude, une fois encore, au coeur des débats

Claudia BELTON France-Antilles Guadeloupe 27.04.2013

Les travaux de la piscine et du rez-de-chaussée ont été validés et pourront commencer.

Les conseillers municipaux ont débattu, sur plus de 20 dossiers, dont la réhabilitation et le réaménagement de Ravine chaude.

 

Une vingtaine de points a été abordée, jeudi soir, lors du conseil municipal dont la réhabilitation et le réaménagement de Ravine chaude. C'est dans le calme que les conseillers ont voté à la majorité les dossiers, pour le plus grand bonheur de José Toribio, le maire. « Loin de la polémique » et « dans un esprit de construction » , celui-ci s'est félicité du climat de travail, après des semaines de turbulences dans sa majorité. Il souriait. Et pour cause! Deux de ses adjoints, Gérard Ramassamy et Harry Wallace, démis de leurs délégations le 22 décembre dernier, rentraient dans le rang.

Le maire leur remettait leurs délégations, avec toutefois un petit changement, M. Wallace endossait l'aménagement du territoire, M. Ramassamy conservait le sport.

DEUX ABSTENTIONS

Tout va donc pour le mieux dans le meilleur des mondes. Et le dossier de Ravine chaude, cher au coeur du premier magistrat, ne pouvait que le réjouir. Réunie dernièrement, la commission d'appel d'offres avait validé une dizaine de lots. Les travaux de la première tranche - la piscine et le rez-de-chaussée - pourraient donc commencer. « Nous allons voter la première tranche : les deux piscines, les plages, une billetterie et des vestiaires, a souligné Jocelyn Sapotille, conseiller de l'opposition. Il vaut mieux ça que rien. Toutefois, nous n'avons pas d'éléments chiffrés sur les deux autres tranches. Quels sont les coûts ? Vous attribuez des lots pour un montant de 1,6 million d'euros. Nous ne savons pas avec quel budget vous financerez. Je suppose que ce sera avec les restes à réaliser, mais nous ne les avons pas encore votés. Est-ce un marché à tranche conditionnelle ? Nous disons oui pour les travaux de Ravine chaude, mais nous nous abstiendrons par précaution sur cette procédure de marché. » Sur ce dossier, deux conseillers municipaux, Jocelyn Sapotille et Yvon Combes, se sont abstenus.

Le maire a pris bonne note de la position de Jocelyn Sapotille. « Sur Ravine chaude, il y a une dimension de coeur, a-t-il fait remarquer. Chacun a son coeur, le vôtre est à droite, le mien est à gauche. Il est certes important de respecter les règles, nous les respecterons, mais nous devons réagir. Nous ferons Ravine chaude, c'est tout ce qui m'importe. J'aurais bien aimé que le premier vice-président du conseil régional soit là lors de l'inauguration. » Malgré son abstention sur ce dossier, le maire a invité le conseiller Sapotille à participer à l'élaboration de ce dossier, ce qu'il a volontiers accepté.

- Les autres points

Fêtes et cérémonies

Les élus ont autorisé le maire à lancer un marché public pour deux lots : plateau artistique et sonorisation lumière, afin d'organiser les fêtes, cérémonies et manifestations culturelles, sportives, socio-éducatives et de coopération de la ville. Le premier a été attribué à Cynou événements et pour le second, aucun candidat ne s'est présenté. Le lot a été déclaré infructueux et fera l'objet d'une prochaine relance. Deux abstentions.

Emplois aidés

Une convention tripartite a été passée entre la commune de Lamentin, le Pôle emploi et le service pénitentiaire d'insertion et de probation (SPIP). Six jeunes Lamentinois bénéficieront de ces contrats aidés.

Convention avec le Conseil d'architecture

Dans le cadre d'une politique énergétique nationale et régionale, la commune bénéficiera du conseil d'énergie partagé mis en place avec l'Europe, l'Ademe, la Région et le conseil d'architecture d'urbanisme et de l'environnement (CAUE). Il s'agit de mettre en oeuvre des politiques concourant à la maîtrise de la consommation d'énergie, de conseiller et d'accompagner la collectivité dans ses projets et d'animer des opérations de sensibilisation.

Accessibilité des handicapés

Les élus ont voté à l'unanimité le lancement des études du plan de mise en accessibilité de la voirie et des espaces publics (Pave) et des établissements recevant du public (ERP), en faveur des personnes en situation de handicap et à mobilité réduite, afin de leur permettre de se déplacer et d'utiliser l'ensemble des services à leur disposition.

Semaine de la Dominique

Les conseillers sont revenus sur le paiement de la Semaine de la Dominique, qui s'est déroulée du 3 au 7 décembre et qui avait été contestée, sur la manière dont ce dossier avait été présenté en conseil et son intérêt économique. Si la majorité s'est rangée derrière le premier magistrat, Jocelyn Sapotille et Yvon Combes se sont abstenus.

Subventions aux associations

Des subventions ont été allouées aux associations suivantes :

- La Joie de vivre : 3 800 euros pour 30 billets d'avion à Sainte-Lucie, en 2012 ;

- Association sportive du collège Appel-du-18-Juin : 3 000 euros

- collège Saint-Joseph de Cluny : 1 500 euros pour le voyage pédagogique de deux élèves ;

- Les Libellules : 21 000 euros (billets d'avion) pour sa participation au championnat de France ;

- Fanfare de Lamentin : 7 000 euros ;

- Lien : 22 000 euros ;

- ASC Vétiver : 5 000 euros ;

- Les Ambassadeurs : 5 000 euros.

Aide financière des administrés

- 1 800 euros pour aider Aurélie Combes, étudiante, dans ses frais de transport et de logement.

- 1 081 euros pour Élodie Pradel, 2e dauphine de miss Lamentin qui s'est rendue à l'élection de miss Hibiscus à Saint. Martin.

- 3 770 euros pour Myriam Alamkam pour participer au Symposium d'histoire maritime de l'US Naval Academy aux États-Unis.

- Participation à hauteur de 22 400 euros pour aider une délégation partie soutenir Teddy Riner aux jeux olympiques de Londres 2012.

- ILS ONT DIT

Yvon Combes, conseiller municipal de l'opposition : « Des zones d'ombre »

« Je suis un peu sceptique sur le budget (consacré aux travaux de Ravine chaude, NDLR), je préfère m'abstenir. Quand on s'abstient, cela ne veut pas dire que nous sommes contre, cela signifie qu'il y a des zones d'ombres, qu'il nous manque des éléments. »